Navigation
Facebook

Half Iroman de Chantonnay 2016


Half Iroman de Chantonnay 2016

Ce dimanche 12 juin, direction Chantonnay pour le championnat régional de triathlon longue distance (1900m, 90km, 21km). Il fait un temps magnifique, 26 degrés et ……………………… je crois que je me suis trompé, en réalité il fait mauvais temps. Pluie et vent, 15 degrés, ça doit être la mousson.

Autant vous dire qu’il faut être motivé pour se lever à 6h30, allez hop direction le lac de Rochereau a Bazoges en Pareds, retrait du dossard, préparation du vélo dans le parc et direction Chantonnay afin de déposer mon équipement de course à pied dans le parc à vélos d’arrivée, ensuite nous sommes transférés en bus sur le site de départ au lac du Rochereau. Les organisateurs ont prévu un circuit en ligne avec une arrivée à la salle Antonia de Chantonnay, 10h30 briefing, on nous prévient des endroits rendus dangereux par la pluie et il est l’heure de mettre la combinaison, je prends la décision de faire la course complète en tri fonction et de ne pas me changer lors des transitions hormis une paire de chaussettes en vélo et en course à pied. Je pars avec mon adage préféré : «la peur n’évite pas le danger ».

À 10h50, mise à l’eau et échauffement, la température du bouillon est agréable. Coup de pétard à 11h, c’est parti pour 1900 m de natation, je prends un rythme tranquille aux alentours de 1.47/min au 100m, je sors de l’eau en 30e position et 36 minutes. Et c’est parti pour 90 km de vélo sur un circuit très vallonné et qui arpente la fin du circuit du Championnat de France cycliste de 2015 au champ du loup, je sens que ça va être dantesque avec les conditions météo.

IMG_7191Je pars dans l’objectif de ne pas dépasser 160 puls sur l’ensemble de la course et 180 puls dans les bosses. Direction Chantonnay et ensuite une boucle autour de Chavagnes les Redoux avec un vent défavorable et des averses de pluies, posé sur les prolongateurs sa file à 32 km/h de moyenne et je me fais doubler par des purs cyclistes, je me demande à des fois s’ils ont pris soin de reconnaitre le circuit ou de lire le profil du circuit car je ne les vois pas enquiller un semi-marathon. 60e km tous les voyants sont au vert, la moyenne est bonne et l’envie d’appuyer sur les pédales est très fortes, mais il faut se faire une raison, direction le fuiteau au champ du loup,on arrive dans un domaine où je suis à l’aise, je passe la 1ere bosse longue de 800 m a environ 10% de moyenne sa passe sur le 36/21 tranquille et les puls ne monte pas (l’entrainement pour l’altriman paye) et là ça commence à coincer pour quelques un qui monte en force, on redescend sur le barrage et c’est un vrai numéro d’équilibriste avec la pluie, j’arrive à descendre en faisant une pointe à 69 km/h (merci strava ou garmin connect car je n’avais pas les yeux sur le compteur), tout à droite sur le 52/11,et là on attaque la grosse difficulté 1.8 km à 8% pour ensuite rejoindre la tabariere, les cuisses ne chauffent pas et j’ai une bonne cadence de pédalage, je commence à me préparer mentalement pour le semi et relâche un peu l’effort j’arrive à la salle Antonia avec un temps vélo de 2h51 et 830m de dénivelé, je pouvais largement faire mieux avec des conditions meilleures, mais je suis content de ne pas avoir été dans le dur.

Transition, on chausse les baskets et c’est parti pour 21km de cap réparti sur 3 tours de 7 km dans la coulée verte de Chantonnay, les cuisses répondent bien et je me cale sur un 4.45 min/km, avec pour objectif de faire 1h45 et descendre sous les 5h15 de course. Le 1er tour se passe bien, l’entame du 2nd tour, un gars du club me dit qu’il y a un coéquipier qui est juste devant et que je suis en mesure 13407254_1567139190249773_8713486227129997634_nde le rattraper, effectivement à ce moment précis de la course j’ai les cannes, mais plus les km avancent et plus le rythme devient pénible à tenir, je prends mon dernier gel et passe au coca-cola. Je descends à 5 min/km. 3eme tour le mental prend le relais, arrêt au ravitaillement, pause pipi, ça commence à tirer sur la carcasse. Je mets le fusible en mode off. 19eme km, dernier ravito je repars tant bien que mal objectif revu à la baisse faire moins de 1h50,et ça tient jusqu’à l’arrivée.

Passage sous la ligne d’arrivée avec un temps de 1h49 pour le semi-marathon et un temps de course total de 5h22. 61e sur 121 classé et 150 au
départ.

Superbe course avec un parcours vélo énorme et une organisation au top.

L’altriman le 9 juillet se présente sIMG_8057ous de bonnes conditions. Maintenant, place au spécifique concernant la course à pied et le VTT où je dois m’entrainer sur des portions avec du dénivelé.

Alexis r.

Photo : www.photo85.fr